Peut-on obtenir un prêt entre particuliers ?

prêt entre particulier

Tout le monde ne souhaite pas ou ne peut pas prétendre à un prêt bancaire. Pourtant, chaque français peut avoir besoin d’argent pour concrétiser un projet et pas assez d’épargne de précaution pour y répondre. Est-il possible d’obtenir de l’argent de la part d’un particulier ?

Quelles sont les différentes manières d’avoir un prêt entre particuliers ?

Il existe plusieurs moyens d’obtenir de l’argent, sans passer par une banque ou une société de crédit.

En premier lieu, les proches sont souvent sollicités pour le prêt d’argent. On parle alors de Love Money. Cette solution est plébiscitée car on connait les personnes à qui l’on prête de l’argent et cela peut quelquefois se faire sans intérêt. Les proches ont plus à cœur de rembourser les sommes prêtées, mais il peut arriver que les histoires d’argent créent des conflits ; raison pour laquelle, quelquefois on préfère s’en abstenir.

Reste une autre option : passer par des plateformes de prêts entre particuliers. Ces prêts sont tout à fait légaux et bénéficient d’un encadrement. Par contre, du fait de l’argent mis en jeu, de nombreuses arnaques fleurissent sur Internet. Il est donc important de faire attention, avant de prêter. Mais les demandeurs peuvent être victimes de ces supercheries également, même si cela est plus rare.

Pourquoi prêter de l’argent à de parfaits inconnus ? Quelquefois par altruisme, parce que l’on n’a que peu de confiance dans le système bancaire ou encore, par volonté de générer du profit : Les sommes prêtées s’accompagnent d’un taux d’intérêt très attractif pour les prêteurs, mais qui doit faire l’objet d’une attention particulière de la part des emprunteurs.

Comment choisir le meilleur prêt entre particuliers ?

Les deux parties doivent se mettre d’accord sur les termes du contrat (montant emprunté, délai de remboursement, taux demandé pour le prêt, moyen choisi pour le remboursement…). Même si cela peut se faire sous seing-privé ; c’est-à-dire écrit à la main ou tapuscrit, mais signé conjointement par le prêteur et le demandeur, mieux vaut acter cela devant un notaire, pour plus de sécurité de part et d’autre, même si, pour cet acte notarié, ce professionnel demandera 5% de la totalité de la somme prêtée.

Le document écrit peut prendre deux formes : un contrat formel qui reprend ainsi toutes les modalités du prêt ou une reconnaissance de dettes, écrite par l’emprunteur et dont le prêteur conservera l’original, pendant toute la durée du prêt. Chose à savoir avant la rédaction de tout document : la somme prêtée doit apparaitre en chiffres, mais aussi en lettres, sous peine de ne pas être valide.

Même s’il ne peut pas dépasser le taux d’usure de la Banque de France, le prêt entre particuliers ne présente pas que des avantages. Risque de ne pas se faire rembourser, accident en cours de remboursement qui empêche de payer ce que l’on doit, plus un taux qui peut être très important.

Pour un prêt inférieur ou égal à 3 000 euros, le taux demandé peut avoisiner les 21.9%. Il baisse à 5% pour ceux supérieurs à 6 000 euros. La durée de remboursement peut être également très courte, ce qui suppose de grosses mensualités. Comme vu plus haut, le taux d’intérêt est très supérieur à ce que demanderait une société de crédit (quelquefois 30 fois plus…).